top of page

Déesse Cerridwen, gardienne du chaudron

Dernière mise à jour : 28 mars 2023

Symbolique

Cerridwen est une déesse galloise de l’inspiration, de la sagesse, de la renaissance, de la transformation et de la prophétie.

Elle est connue comme la gardienne du chaudron de la connaissance, la mère de la transformation et du changement, et la dame blanche de l’inspiration et de la mort. Elle est souvent adorée par ceux qui cherchent une initiation dans des lieux retirés.




Reine de l’Occident, de l’Eau et de l’Automne, elle est l’initiatrice de toute magie et reine des sorcières dans la mythologie galloise. Ceridwen garde la porte de l’Ouest avec Fal pour le Nord, Lug pour l’Est et Nuada pour le Sud. Son animal est le serpent.


Dans la légende galloise, Cerridwen représente la vieille femme, l’aspect le plus sombre de la déesse créant une triade avec Blodeuwedd et Arianrhod.


En tant que gardienne du savoir caché, elle est aussi priée par ceux qui cherchent les vérités cachées. Elle est aussi appelée la déesse lune dans le pays de Galles ou on la considère comme la grande mère, la déesse de la nature.


Son histoire


Comme de nombreuses Déesses Celtes, Cerridwen possède deux enfants ayant des caractéristiques opposées. Sa fille, se nommant Creidwy, était très belle et très intelligente. Elle symbolise la lumière et possède de nombreux dons. Son garçon, Afagddu, est laid et mal formé, dépourvu d’intelligence et de quelconque pouvoir. Il a un caractère méchant et stupide. Creidwy représente l’aspect merveilleux, beau, sage de Cerridwen tandis qu’Afagddu représente son côté obscur.


La légende raconte que la Déesse Cerridwen, déçue et attristée de l’apparence de son fils, laissa mijoter un breuvage magique composé de 6 herbes sacrées pendant un an et un jour (la notion d’un an et un jour était une base importante dans la croyance celtique car elle ramène à une vertu essentielle : la patience, puis au cycle de la vie et de la nature que les celtes vénéraient : en un an et un jour toutes les saisons sont passées et le cycle recommence. C’est donc un symbole fort du temps).


Ce Chaudron (appelé « Amen » dans certains écrits ) était sous la surveillance de deux hommes. Le premier était un vieil homme appelé Norda qui devait contrôler le feu qui faisait bouillir l’élixir de connaissance et Gwyon Bach, chargé de remuer sans cesse le breuvage .


Cette potion avait comme particularité de donner la sagesse et la connaissance divine à condition d’en absorber seulement les trois premières gouttes. Le reste du breuvage devenant un poison mortel. Cerridwen voulait ainsi compenser les infortunes physiques de son fils en lui donnant une intelligence sacrée.


Malheureusement à la fin de l’année, le chaudron déborda et trois gouttes tombèrent sur le bras de Gwyon, l’homme chargé de remuer le breuvage. Cela le brûla et il eut le réflexe de poser ses lèvres sur la brûlure, avalant ainsi les trois premières gouttes de l’élixir.

A cet instant Gwyon fut rempli de dons et de visions. Il entendit tous les secrets de la vie, passée présente et future. Il eut alors accès à toutes les connaissances et toute la sagesse du monde. Mais sachant que la Déesse Cerridwen allait être furieuse contre lui pour avoir rendu le reste du chaudron mortel, il s’enfuit pour échapper à sa colère.

Cerridwen entendit le bruit de la course de Gwyon et le poursuivit.



Ainsi Gwyon se transforma en lièvre pour lui échapper mais Cerridwen se changea en chien de chasse. Gwyon sauta dans une rivière et se métamorphosa en poisson et Cerridwen devint une loutre. Il se transforma en oiseau et s’envola dans les airs mais elle se changea en faucon. Voulant passer inaperçu, il se transforma en grain de blé et tomba au sol pour se cacher mais Cerridwen ayant tout vu se transforma en poule et picora les grains pour les avaler.



Mais lorsque Cerridwen reprit sa forme humaine, elle se rendit compte qu’elle était enceinte. Neuf mois plus tard elle donna donc naissance à Gwyon, mais au lieu de le tuer comme c’était son intention, sa beauté la força à l’épargner. Elle plaça le bébé dans une poche de cuir et l’envoya à la mer. Il flotta deux jours jusqu’à Beltane où il fut secouru via un banc de saumon par Elphin, un neveu du roi du pays de Galles du nord qui l’adopta. Gwion fut nommé Taliesin, ce qui signifie « front brillant ».

Il devint ainsi le plus célèbre des bardes gallois au sein de la cour du Roi Arthur.


Signification dans un tirage


-Le chaudron est un symbole de transformation (physique et spirituelle), d’illumination, de sagesse, de l’utérus, de la déesse mère et de renaissance.


-Le chaudron de Cerridwen contenait une potion qui a été brassée pendant un an et un jour afin d’atteindre sa pleine puissance. Cela peut représenter dans un tirage, l’importance du temps dans la création. La macération pour atteindre le plein potentiel demande de la patience et de l’attention.


Un projet qui se réalise de façon inattendue, elle voulait que son fils laid et bête soit au moins intelligent, elle conçoit un fils beau et doué malgré elle. Un fils qu’elle rejette d’ailleurs et qui deviendra célèbre. Fatalité du destin, ironie du sort, un besoin de lâcher prise pour créer.


Mots clés: Patience, création, magie, insatisfaction, cruauté, sagesse, prophétie, renaissance, inspiration, transformation, poésie…


Idée de tirage: Quelle est votre création inattendue?


1-Le chaudron: Votre potentiel de départ


2-Cerridwen: Votre désir de projet


3-Gwyon: l’imprévu


4-Taliesin: le résultat final




26 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 Comments


Charlie échooo... ça a l'air de fonctionner

Like
Seeri tarot
Seeri tarot
Aug 11, 2023
Replying to

Oh merci beaucoup! Je tiendrais au courant la communauté quand ça sera en place ;)

Like
bottom of page