top of page

Mama Killa: Déesse de la Lune


Mama Quilla, vénérée comme la déesse inca de la lune, est également appelée Mama Killa ou Mère Lune. Elle joue un rôle particulier en tant que protectrice des femmes et est associée à la fois au mariage et au cycle menstruel. Dans la culture inca, Mama Quilla jouait un rôle essentiel dans leur calendrier, chargée de mesurer le passage du temps. Au cœur de l'Empire Inca, à Cuzco, au Pérou, elle possédait un temple dédié où des prêtresses se vouaient à son culte.




Traits physiques

Les contes mythiques sur Mama Killa incluent des histoires selon lesquelles elle aurait versé des larmes d'argent et la croyance que des éclipses lunaires se produisaient lorsqu'elle était attaquée par une créature céleste. Elle était souvent représentée comme une femme époustouflante et ses temples étaient entretenus par des prêtresses dévouées.




Famille

Mama Quilla, la fille de Viracocha, le Dieu Créateur Suprême, et de Mama Cocha, la déesse de la mer, était mariée et partageait la parenté avec Inti, le dieu solaire. Sa sœur était Pachamama, la déesse de la terre. De son union avec Inti, Mama Quilla a donné naissance à quatre enfants : Manco Cápac, qui est devenu le dieu du feu et le premier dirigeant des Incas ; Mama Ocllo, la divinité associée au filage ; Pachacamac, le dieu responsable de la création de la terre ; et Kon, le dieu qui supervise la pluie et le vent du sud.

Au début des temps, elle était plus brillante que le soleil et Inti, jaloux de son éclat, lui jeta une poignée de cendres au visage de afin d'être toujours le plus lumineux des deux.


Autres noms

Mama Killa, la déesse inca de la lune, porte différents noms, dont Mama Quilla, Mother Moon, Killa et Mama-Kilya.




Pouvoirs et capacités

Les Incas avaient une profonde peur des éclipses lunaires, convaincus que lors de ces événements, un animal menaçant, peut-être un lion de montagne ou un serpent, attaquait Mama Killa. Par conséquent, les gens cherchaient à repousser cette créature en lançant des armes, en faisant des gestes frénétiques et en créant des bruits forts. Leur croyance était ancrée dans l’idée que si l’animal réussissait son attaque, il plongerait le monde dans les ténèbres. Il est remarquable que cette tradition ait persisté même après que les Incas eurent adopté le catholicisme sous l'influence des conquistadors, un fait que les Espagnols exploitèrent intelligemment.




Influence des temps modernes

Mama Killa fait des apparitions dans diverses facettes de la culture pop moderne. Dans le jeu vidéo Civilization VI, elle prête son nom à l'une des capacités uniques de la civilisation inca, leur fournissant des avantages supplémentaires en matière de nourriture et de production provenant des montagnes. Dans le roman « La Maison des esprits » d'Isabel Allende, Mama Killa est invoquée comme l'une des divinités par Clara, un personnage clairvoyant, lors de ses rituels spirituels.

De plus, dans la série de bandes dessinées « The Unwriting » de Mike Carey et Peter Gross, Mama Killa assume un rôle unique en tant que l'un des aspects du Léviathan, symbolisant des histoires cycliques et éternelles. Dans cette série, elle apparaît comme une figure imposante façonnée au clair de lune, incarnant la nature durable des récits.


Tirage: 

-Quelles émotions enfouies apparaissent? 

-Qui est jaloux de vous ou vous empêche de briller plus fort?

-Quels sont vos pouvoir inconscients?



32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page